Économie circulaire
13 nouveaux projets d’économie circulaire en Bretagne

Découvrez les treize nouveaux projets d’entreprises, d’associations et de collectivités qui vont être accompagnés par la Région Bretagne pour encourager le développement de l’économie circulaire. Ils bénéficieront d’un appui technique et budget global de 195 000 €.


Thomas Crabot

Avec plus de 30 % des matières produites et consommées qui restent encore enfouies ou incinérées en fin de vie, l’économie circulaire offre de vraies pistes pour développer une gestion plus responsable des ressources. C’est le souhait de la Région et les Bretons ne manquent pas d’idées en matière de recyclage ou de valorisation ! Après l’expérimentation menée à travers huit projets pilotes soutenus, en 2015 et 2016 (lors d’un premier appel à projets), la collectivité poursuit l’action engagée en partenariat avec l’Ademe. Son ambition ? « Rassembler tous les acteurs publics, privés et associatifs, et les aider à bâtir des boucles économiques vertueuses qui pourront inspirer d’autres projets ou s’appliquer à plus grande échelle », résume Thierry Burlot, vice-président à l’environnement. La collectivité apportera son appui technique et financier aux  treize initiatives innovantes sélectionnées parmi les trente-cinq projets candidats de ce 2e appel à projets. Elles bénéficieront d’un accompagnement pendant dix-huit mois pour réussir leur pari : des projets fondés sur le modèle reposant sur une gestion durable de nos ressources.

  • Association Fil et Fab (Brest)
    Valorisation de filets de pêche usagés, nocifs pour l’environnement, en différents objets du quotidien : lampes, espadrilles, dessous de verre...
  • Entreprise Rizhome (Vannes)
    Structuration d’une filière roseau, depuis la roselière jusqu’à la mise au point d’un matériau de construction bio-sourcé bois-roseau.
  • Rubalise (Brest)
    Nouvelle forme de restauration collective d’insertion intégrant légumerie, cuisine centrale en produits bio et locaux, restaurant, avec possibilité d'élargir vers des publics hors-foyer (FJT).
  • Recyclerie Un peu d’R et les Manufacteurs (Brest)
    Synergie entre une recyclerie et un collectif pour le réemploi de mobilier et matériaux de construction dans un nouveau lieu et à plus grande échelle.
  • Saint-Brieuc Armor Agglomération
    Stratégie de développement économique en transition vers une économie circulaire territoriale, avec un besoin d’ingénierie pour le montage de projets locaux (remise des terres à l'agriculture, innovation dans zones d'activité, nouvelle déchetterie, filière lin à relancer…).
  • CAUE du Morbihan (Vannes et Kervignac)
    Permaculture dans les espaces publics et parcs d'activités en lien avec les entreprises sur site, une collectivité et un maraîcher installé sur la zone d'activités.
  • IAUR de Rennes 2
    Recherche appliquée sur le recyclage de terres excavées au cours d’opérations d'urbanisme et terrassement pour les utiliser comme matériaux de construction, à la manière de la bauge.
  • Incubateur d’entreprises Open Bay (Saint-Brieuc)
    Développement d’un laboratoire communautaire autour de la valorisation des déchets, via différentes activités : observatoire, écriture, Actio'thèque...
  • Immaterra avec le CJD
    Accompagner le changement vers une économie de fonctionnalité (privilégier la valeur d'usage d'un produit/service) via des ateliers d'animation, sensibilisation, coaching…
  • Entreprise SADEX Embrayages (Fougères)
    Filière de rénovation de turbocompresseurs, actuellement broyés en fin de vie et réduits en ferraille, malgré la valeur de leurs composants métalliques.
  • Association d’entreprises AZIC (Saint-Brieuc)
    Co-développement d'interdépendances positives au sein d’une grande zone d'activité, celle des Chatelets à Ploufragan.
  • Association étudiante Hélicity (Rennes)
    Développement d’habitats modulables, déplaçables, écologiques et peu coûteux. Réalisation par les futurs ingénieurs d’un prototype de bâtiment passif.
  • Entreprises Evea (Nantes) et Samsic Propreté (Rennes)
    Etude du principe de TVA circulaire avec modulations de fiscalité entre produits éco-conçus et produits classiques dans les filières ameublement, nettoyage, électroménager et équipement des ménages.