Économie : une petite filière dynamique

 Au nom du respect de l’environnement, de nouvelles pratiques émergent pour limiter l’impact de la navigation et de la construction navale sur l’environnement, au large comme à terre.

Nautisme durablePlaisanciers  Plaisanciers responsables

Déchets, hydrocarbures, eaux usées, produits d’entretien… De plus en plus de plaisanciers s’engagent dans une démarche responsable visant à limiter leur impact sur l’environnement. Objectif ? Préserver la qualité de l'eau et le littoral. Pour encourager cette pratique durable du nautisme, un guide des écogestes intitulé "L’écho de nos gestes, vers une plaisance sans impact" a été publié récemment avec le soutien de la Région Bretagne.

Consulter le guide "L’écho de nos gestes, vers une plaisance sans impact"

Les éco-gestes : testez l'animation
Il suffit parfois de gestes simples pour limiter son impact sur l’environnement. Petit tour des bonnes pratiques à l’usage des plaisanciers réguliers et occasionnels à travers une 'infographie animée.

Voir l'infographie animée

Ports et chantiers passent au vert !

Au diapason de la réglementation, les chantiers nautiques s’orientent vers la production de « bateaux bio », réalisés avec des matériaux naturels, moins gourmands en énergie et recyclables en fin de vie. En écho, les ports de plaisance commencent à adopter un autre mode de gestion environnementale, fondée sur une démarche qualité exigeante (labels, chartes, norme ISO 14 001…). Progressivement, ils adaptent leurs infrastructures et leurs habitudes de travail à l’impératif environnemental, via l’emploi d’autres systèmes de carénage ou de dragage.

Plus d'informations sur l'environnement et le domaine maritime

Quand les ports s’engagent
Benjamin GUEZET, chargé de mission, SAGEMOR.
«Notre société d’économie mixte assure la gestion et l’exploitation de dix ports du Morbihan. En 2006, nous avons obtenu la certification ISO 14 001, renouvelée en 2009. Au-delà du minimum réglementaire, nous participons à sensibiliser les usagers et les professionnels aux bonnes pratiques du nautisme (tri sélectif, maîtrise des fluides…). Pour mesurer les progrès accomplis, nous mettons en place des indicateurs de performance environnementale. »

Nouveaux labels, nouveaux réseaux

Lancée en 2007, l'opération Vague bleue décerne un label qualité aux professionnels du nautisme qui s'engagent à modifier leurs pratiques de collecte, de stockage et d'élimination de leurs déchets dangereux. A ce jour, plus de 80 entreprises bretonnes ont intégré la démarche. D'autres dispositifs existent pour inciter les collectivités et les concessionnaires à investir dans la qualité (Ports propres, Pavillons bleus...). Constitué en 2007, le réseau Econav' fédère quant à lui tous les acteurs engagés dans la sensibilisation des professionnels et du grand public à l'éco-navigation.

De Navigatio : Je navigue donc je pense... durable
Si De Navigatio s'est montée suite à un projet d'archéonavigation, l'association bretonne est aujourd'hui résolument tournée vers l'avenir... des océans. C'est pour cela qu'en 2008, elle décide de lancer le réseau « EcoNav ». L'objectif ? Sensibiliser et fédérer l'ensemble des usagers et acteurs de la mer pour démocratiser des pratiques et construire des infrastructures plus respectueuses de l'environnement. Parmi ses réalisations et projets : la création d'un label Econav' pour valoriser les produits et services favorisant un nautisme durable, l'édition d'une brochure « Tourisme Durable, petit guide pratique à l'usage des hébergeurs, pour un tourisme littoral durable »...